Regions de la Russie

Описание: Rue Bauman, voie piétonne du centre de Kazan, et le clocher de l'église de l'Épiphanie.

La ville de Russie et la capitale de la république du Tatarstan. Sa population s'élevait à 1 176 187 habitants en 2013. Kazan est un centre universitaire et industriel ainsi qu'un important nœud de communications. C'est également le centre religieux musulman de Russie.

Géographie

Kazan est située sur la Volga, se trouve à 330 km au sud-est de Nijni Novgorod, à 451 km au nord-ouest d'Oufa et à 724 km à l'est de Moscou.

Histoire

On considère officiellement que Kazan a été fondée vers 1005. Les historiens ne s'accordent pas sur l'identité des fondateurs de la ville. Pour les uns, ce serait l'œuvre des Bulgares de la Volga, tandis que d'autres penchent pour une initiative des Tatars de la Horde d'or. La ville a été, de 1438 à 1552, la capitale d'un khanat de Kazan issu de l'éclatement du territoire de la Horde d'Or. En 1552, sous le règne d'Ivan le Terrible, la ville fut annexée à la Russie après un long siège à l'issue duquel une bonne partie de sa population fut massacrée tandis que les survivants étaient déportés. Un évêché fut créé sur place, avec à sa tête Gouri de Kazan. La conquête de la Tatarie fut la première annexion par l'Empire russe d'une région peuplée de non-Russes. En 1870, est édité à Kazan la première version imprimée d'un classique de la spiritualité orthodoxe Le Récit d'un pèlerin russe. Kazan devient une importante ville universitaire au XIXe siècle. Lénine a étudié à Kazan.

Dans les années 1920 et 1930, la plupart des mosquées et des églises de la ville sont détruites, comme cela se produit ailleurs en URSS. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses installations industrielles et des usines de l'ouest du pays sont relocalisées à Kazan, ce qui fait de la ville un centre de l'industrie militaire qui produit chars et avions. Après la guerre, Kazan se consolide en tant que centre industriel et scientifique. En 1979, la population de la ville atteint le million d'habitants. Dans les années 1980 et après la dislocation de l'Union soviétique, Kazan est redevenue le centre de la culture tatare, et les tendances séparatistes se sont intensifiées. Avec le retour du capitalisme Kazan, devient l'un des centres les plus importants de la Fédération de Russie.

Population

En 2010, la population était composée de Russes (48,6 %), Tatars (47,6 %), Bachkirs (0,16 %), Ukrainiens (0,42 %) et autres.

Religion

Les religions les plus représentées sont le christianisme orthodoxe et l'Islam sunnite — la plus grande mosquée d'Europe a été inaugurée à Kazan au printemps 2005. Il existe également des minorités catholiques, juives et baha'i.

Patrimoine architectural

Описание: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3d/Kazan_Kremlin.jpg/220px-Kazan_Kremlin.jpg

Описание: http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf20/skins/common/images/magnify-clip.png

Le kremlin de Kazan et la rivière Kazanka.

La vieille ville est une perle architecturale mêlant influences occidentale et orientale. Le kremlin de Kazan est un des plus beaux de Russie et figure sur la liste du patrimoine mondial. Au kremlin se trouve l'ancien palais du gouverneur de l'architecte russe Constantin Andreïevitch Thon ainsi que des églises du même architecte. À la suite de la conquête de Kazan, Ivan le Terrible fit construire sur la place Rouge la cathédrale Saint-Basile et parallèlement ordonna la construction d'une petite église dans le kremlin de Kazan, ce qui fut fait en trois jours. Plus tard (en 1556 ?), l'église fut remplacée par la magnifique cathédrale de l'Annonciation. Cette construction est la plus ancienne du kremlin de Kazan. À côté de la cathédrale se trouve une tour en briques remarquable construite au XVIIIe siècle : c'est la tour de Söyembikä, du nom de la dernière régente du khan de Kazan morte à Moscou en 1554. Derrière la tour se trouve un mausolée contenant le sarcophage de Söyembikä.

La fête du millénaire de la ville, en 2005, a suscité des grands travaux exceptionnels, avec notamment la construction d'une ligne de métro. De ce fait, l'infrastructure de la ville est en particulièrement bon état, beaucoup de bâtiments sont neufs et l'éclairage remarquable.

 

Économie

Les secteurs les plus importants sont liés au pétrole et à la production de gaz naturel. L'industrie textile et la production de produits alimentaires représentent également des activités importantes. L'agriculture occupe une place prépondérante dans la région : 65 % de la surface est soit cultivée soit dédiée au pâturage.

D'importantes usines aéronautiques sont implantées à Kazan :

  • KAPO Gorbunov, qui a construit divers appareils civils et militaires Tupolev.
  • KVZ (KazanskiiVertoletnyiZavod, usine d'hélicoptères de Kazan), qui produit des hélicoptères depuis 1951, notamment les fameux Mil Mi-8 et Mil Mi-17.
  • KMPO (Казанскоемоторостроительноепроизводственноеобъединение), qui fabrique des moteurs d'avions et d'hélicoptères.

Transports

La ville dispose d'une gare ferroviaire qui la relie à la gare de Kazan à Moscou en une nuit, d'une gare routière au trafic important, d'un aéroport de statut international et d'une gare fluviale sur la Volga. La ville exploite depuis 1899 un réseau de tramways à traction électrique. Depuis 2005, Kazan dispose d'une ligne de métro.

Saint-Pétersbourg (prononcé[sɛ̃pe.tɛʁs.buʁ] ; en russe : Санкт-Петербу́рг, Sankt-Peterbourg, API : /sanktpʲɪtʲɪˈrburk/) est la deuxième plus grande ville de Russie par sa population, avec 5 131 967 habitants en 2014, après la capitale Moscou. Elle est située dans le nord-ouest du pays sur le delta de la Neva, au fond du golfe de Finlande dans la mer Baltique. Capitale de l'Empire russe de 1712 jusqu'en mars 1917 (ainsi que de la Russie dirigée par deux gouvernements provisoires entre mars et octobre 1917), Saint-Pétersbourg a conservé de cette époque un ensemble architectural unique qui en fait une des plus belles villes d'Europe. Deuxième port russe sur la mer Baltique après Primorsk, c'est un centre majeur de l'industrie, de la recherche et de l'enseignement russe ainsi qu'un important centre culturel européen. Saint-Pétersbourg est la deuxième ville d'Europe par sa superficie et la cinquième par sa population.

Saint-Pétersbourg a été fondée en 1703 par le tsarPierre le Grand dans une région disputée depuis longtemps au royaume de Suède. Par son urbanisme résolument moderne et son esthétique d'origine étrangère, la nouvelle ville devait permettre à la Russie d’« ouvrir une fenêtre sur l'Europe » et contribuer, selon le souhait du tsar, à hisser la Russie au rang des grandes puissances européennes. Le centre-ville, construit sur des directives des souverains russes, présente une architecture unique qui mélange des styles architecturaux (baroque, néoclassique) acclimatés de manière originale par des architectes souvent d'origine italienne. Sa beauté alliée à l'existence de nombreux canaux lui ont valu le surnom de « Venise du Nord ». La ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1990.

De sa fondation jusqu'au début du XXe siècle, Saint-Pétersbourg a été le principal centre intellectuel, scientifique et politique du pays. Au XIXe siècle, la ville devient le principal port commercial et militaire de la Russie ainsi que le deuxième centre industriel du pays, après Moscou. C'est d'ailleurs à Saint-Pétersbourg qu'éclate la Révolution russe de 1917 et que les bolcheviques triomphent. La ville connaît par la suite un certain déclin. Au début des années 1920, à la suite du transfert de la capitale à Moscou et de la guerre civile, le chiffre de la population s'effondre ; celle-ci ne retrouve son niveau d'avant 1914 qu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Le siège de près de trois ans durant ce conflit décime à nouveau sa population. Tombée à moins d'un million d'habitants au sortir de la guerre, la ville se repeuple grâce à l'arrivée de ressortissants d'autres régions. Depuis cette époque, Saint-Pétersbourg a régulièrement perdu de l'influence par rapport à Moscou, phénomène qui s'est accentué depuis la libéralisation du système économique russe.

Saint-Pétersbourg a changé plusieurs fois d'appellation : elle a été rebaptisée Pétrograd de 1914 à 1924, puis Léningrad de 1924 à 1991, avant de retrouver son nom d'origine à la suite d'un référendum en 1991.

 

Le Saint-Pétersbourg contemporain

Описание: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c2/Spb_06-2012_Nevsky_various_02.jpg/220px-Spb_06-2012_Nevsky_various_02.jpg

Описание: http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf20/skins/common/images/magnify-clip.png

La cathédrale Kazansky.

Описание: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/37/Nevsky_Prospect%2C_St._Petersburg%2C_Russia.jpg/220px-Nevsky_Prospect%2C_St._Petersburg%2C_Russia.jpg

Описание: http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf20/skins/common/images/magnify-clip.png

La perspective Nevski de nuit.

Administration et politique

La ville forme, tout comme Moscou, une région administrative (un sujet) à part entière. Le chef de l'exécutif est un gouverneur élu pour 4 ans au suffrage universel. Le corps législatif, la douma de la ville, est composée de 40 membres qui sont également élus pour 4 ans. Sur le plan protocolaire, le chef de la douma est situé au même rang que le gouverneur.

En 1996Anatoli Sobtchak s'est présenté comme un pragmatique sans attache idéologique. Sobtchak était au contraire un strict réformateur de la période post communiste, qui avait accumulé beaucoup de rancœurs contre lui du fait de ses positions libérales radicales. Il a refusé à plusieurs reprises de licencier Vladimir Poutine accusé de corruption, quand celui-ci faisait partie de l'équipe municipale. Poutine organisa sans succès la campagne électorale de Sobtchak en 1996.

Iakovlev ne se représenta pas aux élections d'octobre2003. Depuis août 2011, le gouverneur est Gueorgui Poltavtchenko à la suite de la démission de Valentina Matvienko.

Le comité des mères des soldats de Saint-Pétersbourg s'est fait connaître pour son combat contre la guerre en Tchétchénie et contre la violence au sein des armées. En juillet2006, le sommet annuel du G8 a eu lieu dans la ville, alors que la Russie détenait la présidence tournante.

Saint-Pétersbourg, capitale culturelle

Saint-Pétersbourg est un centre culturel de premier plan. Destination touristique visitée chaque année par quelque trois millions de touristes étrangers, Saint-Pétersbourg propose notamment plus de 70 musées, tels que le musée de l'Ermitage ou le Musée Russe.

Le musée de l'Ermitage

Описание: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/77/WinterPalace.jpg/220px-WinterPalace.jpg

 

Le musée de l’Ermitage qui expose 60 000 pièces dans près de 1 000 salles est un des plus grands musées du monde. Parmi les œuvres exposées figurent des peintures de maîtres hollandais et français comme Rembrandt, Rubens, Matisse et Paul Gauguin. On y trouve également deux œuvres de Léonard de Vinci ainsi que 31 peintures de Pablo Picasso.

La littérature

Saint-Pétersbourg, siège du pouvoir et foyer intellectuel de l'Empire russe durant deux siècles, a attiré les plus grands écrivains russes et leur a été une source d'inspiration majeure.

L'atmosphère fantastique de Saint-Pétersbourg, son irréalité, la folie de ses habitants sont des thèmes repris dans les Nouvelles de Pétersbourg de Nicolas Gogol, qui passa plusieurs années malheureuses à Pétersbourg. Dostoïevski, qui a vécu une grande partie de sa vie d'adulte dans la ville, l'utilise comme toile de fond de plusieurs de ses œuvres : Les Pauvres Gens, Le Double, Les Nuits blanches, L'Idiot et Crime et Châtiment. Ses récits se déroulent aussi dans les quartiers populaires où vivent ouvriers et employés.

Théâtres et musique

Описание: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6d/Spb_06-2012_MariinskyTheatre.jpg/220px-Spb_06-2012_MariinskyTheatre.jpg

Описание: http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf20/skins/common/images/magnify-clip.png

le théâtre Mariinsky

La ville possède plus de 40 théâtres et salles de musique. Le théâtre Mariinsky est une des salles d'opéra et de ballet les plus connues au monde.

De nombreux compositeurs ont vécu et travaillé dans la ville : Glinka, Moussorgski, Rimski-Korsakov, Tchaïkovski, Stravinski et Chostakovitch. La Symphonie no 7 de Chostakovitch a une importance particulière pour la ville. Chostakovitch commence à l'écrire à Léningrad pendant le terrible siège de 1941-1944 et la termine à Kouïbychev, où il a été évacué. La première représentation eu lieu à Kouïbychev en mars1942, mais la symphonie fut également jouée à Léningrad le 9août1942, alors que le siège se poursuivait, malgré les risques pris par les spectateurs et les musiciens. La représentation fut retransmise en direct par la radio dans tout le pays. Cette symphonie devient à l'époque le symbole de la résistance et de la culture russe.

Saint-Pétersbourg est un des lieux les plus importants pour le développement du ballet en grande partie grâce aux danseurs et chorégraphes qui y ont vécu et exercé leur talent : Serge Diaghilev, Marius Petipa, Vaslav Nijinski, Mathilde Kschessinska, Anna Pavlova. La ville possède sans doute la plus célèbre école de ballet du monde.

Économie

Saint-Pétersbourg est un centre de communications et un site majeur de la recherche et de l'industrie russe. Comme dans une grande partie de la Russie, le tissu économique bénéficie depuis le début des années 2000 de la prospérité financière qui découle de la hausse du prix des matières premières, mais le poids relatif de Saint-Pétersbourg dans l'économie russe et son rôle symbolique sont en constant déclin malgré la politique volontariste de l'équipe municipale de l'équipe du maire Anatoli Sobtchak (1991-1996) et l'appui des plus hauts dirigeants russes (Vladimir Poutine est un enfant de la ville). Saint-Pétersbourg a perdu son statut de deuxième capitale et tend à redevenir une simple capitale régionale[9].

Le poids de l'industrie était traditionnellement important avec une part prépondante liée au complexe militaro-industriel (plus de 70 % avant la perestroïka[10]). Saint-Pétersbourg compte des entreprises rattachées à pratiquement toutes les branches d'activité, la construction navale et le secteur des machines-outils étant particulièrement bien représentés. Tous les brise-glaces atomiques et la majorité des sous-marins sont construits à Saint-Pétersbourg. Les principaux secteurs industriels également bien représentés sont l'électronique (essentiellement pour l'aéronautique et l'aérospatiale), les nouveaux matériaux, la production d'énergie (LMZ est un des plus gros fabricants de turbines du monde), l'appareillage médical, les secteurs de la santé et de la médecine préventive ainsi que l'ingénierie écologique. L'industrie automobile étrangère, qui détient une part croissante du marché russe, a installé, dans près de la moitié des cas, ses usines de montage dans la région, à l'instar de General Motors ou encore Scania pour l'assemblage, ou bien Continental AG pour la fabrication de pneumatiques. Saint-Pétersbourg, le Détroit russe, a été retenu surtout grâce aux pressions et incitations des dirigeants russes. Plusieurs multinationales étrangères se sont également installées comme Wrigley, Gillette, Rothmans, SEB, Unilever, Japan Tobacco et Coca-Cola. La brasserie Baltika, entreprise locale fondée à part égale par le danoisCarlsberg et l'écossaisScottish & Newcastle, a réalisé en 2005 près d'un milliard de chiffres d'affaires et est la plus grosse brasserie de Russie et la deuxième en taille d'Europe. La coentreprise créée en 1990 à Saint-Pétersbourg est rapidement devenue une entreprise importante pour la ville.

Des mesures fiscales ont permis d'attirer le siège de plusieurs grandes entreprises russes, essentiellement celles comportant une forte participation de l'État, ont délocalisé leur siège, situé auparavant à Moscou, sur les bords de la Néva. Ainsi les taxes de la filiale pétrolière de Gazprom « Gazprom Neft », la banque généraliste Vnechtorgbank (VTB), l'armateurSovtorgflot, la firme d'oléoducsTransneftprodukt ou la compagnie aérienneTransaéro devraient dans le futur alimenter le budget municipal.

Le gravier, le grès, l'argile et la tourbe sont extraits sur le territoire de la ville. En revanche, l'agriculture ne joue aucun rôle dans l'économie locale. À 80 km de Saint-Pétersbourg, dans la ville de Sosnovy Bor, se trouve une grande centrale nucléaire qui produit 50 % de l'énergie électrique consommée dans la région.

Les infrastructures portuaires de Saint-Pétersbourg en font le premier port commercial de Russie et couvrent près de 25 % du transit marchand de la Russie.

Saint-Pétersbourg était le port principal de la flotte de l'Union Soviétique et une grande partie des navires de combat et des sous-marins se trouvent encore aujourd'hui dans le port militaire de la ville. Le premier bateau à moteur à propulsion diesel, le Vandal, construit en 1903 à Rybinsk, était basé à Saint-Pétersbourg. Avant la pérestroïka, le complexe militaro-industriel représentait 80 % de l'économie de la ville.

Quelques entreprises connues dans le monde entier depuis la période soviétique sont originaires de Saint-Pétersbourg et y ont leur siège comme : l’éditeurProspektNauki, renommé pour ses publications scientifiques, le combinat optique, dont l'appareil Lomo LC-A à la qualité optique médiocre est à l'origine d'un phénomène artistique original : la lomographie. Et le fleuron de l’industrie horlogère soviétique l’usine de montres de Petrodvorets qui produit les fameuses montres Raketa.

Le tourisme joue un rôle croissant dans l'économie de Saint-Pétersbourg. Selon l'UNESCO, la ville fait partie des 10 destinations préférées des vacanciers.Описание: http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf20/skins/common/images/magnify-clip.png

Réseau routier

Port de commerce

Le commerce extérieur est un atout majeur de Saint-Pétersbourg5, la ville est donc reliée à d'autres villes d'Europe. Une ligne de ferry dessert Kaliningrad. D’autres liaisons existent avec Stockholm, Helsinki, Kiel, Rostock, Lübeck, Sassnitz et d’autres ports de la mer Baltique. Les principaux avant-ports de Saint-Pétersbourg se trouvent à Oust-Louga et Vyssotsk.

Aéroports

La ville est desservie par deux aéroports situés à environ douze kilomètres au sud du centre-ville. Après Moscou il s'agit de la deuxième plate-forme aéroportuaire de Russie.

  • l'aéroport international PulkovoII pour les vols internationaux. De nombreuses compagnies desservent Saint-Pétersbourg, dont la compagnie aérienne russe Pulkovo Aviation Entreprise (code AITA FV) ;
  • l'aéroport Pulkovo I pour les vols intérieurs.

Enseignement et recherche

Описание: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Imperial_Academy_of_Arts_in_SPB.jpg/220px-Imperial_Academy_of_Arts_in_SPB.jpg

Описание: http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf20/skins/common/images/magnify-clip.png

Bâtiment de l'Académie des beaux-arts

Historiquement, Saint-Pétersbourg était le centre scientifique de la Russie : c'est dans cette ville qu'ont été créées au XVIIIe siècle les grandes institutions scientifiques russes, sous l'impulsion de Pierre le Grand et de Catherine II. Aujourd'hui, la ville est toujours, à côté de Moscou, le plus important centre d'enseignement supérieur et de recherche scientifique. Il y a à Saint-Pétersbourg 120 universités, grandes écoles et écoles techniques supérieures. Parmi celles-ci, 43 sont publiques, 22 militaires et 50 gérées par le privé mais avec des diplômes reconnus par l'État. Les plus connues sont l'université de Saint-Pétersbourg, l'université d'économie et de finances, l'université polytechnique, l'Académie des beaux-arts, le Conservatoire Rimski-Korsakov, l'université technique du génie militaire et l'Académie militaire de logistique et transport.

Dans la ville, 600 000 habitants se consacrent à l'enseignement et à la recherche, dont environ 340 000 étudiants. Plusieurs prix Nobel ont été attribués à des personnalités vivant ou travaillant dans la ville : le dernier à être récompensé est JoresAlferovprix Nobel de physique en 2000.

Iekaterinbourg ou Ekaterinbourg (en russe : Екатеринбург) est une ville de Russie et la capitale administrative de l'oblast de Sverdlovsk, dans l'Oural. À l'époque soviétique, elle s'appelait Sverdlovsk (en russe: Свердловск). Avec une population de 1 396 074 habitants en 2013, elle est la troisième ville de Russie.

Géographique

Localisation

Iekaterinbourg est située sur le pan asiatique de l'Oural, à un important carrefour ferroviaire entre les liaisons provenant de toutes les parties de l'Oural et le reste de la Russie, sur la fameuse ligne du Transsibérien.

Iekaterinbourg se trouve à 1 417 km à l'est de Moscou. La différence avec l'heure de Moscou est de +2 heures et de +6 heures avec l'heure UTC.

Aéroport

Aéroport de Kolsovo

Population

1 396 074 habitants en2013

Économie[

De nos jours, Iekaterinbourg est une grande ville industrielle. Elle produit des machines-outils pour l'industrie mécanique et la métallurgie (usine Ouralmach), de l'acier, des trains (production du Desiro RUS : Développé par Siemens AG mais fabriqué à Ekaterinbourg) des produits chimiques, des pneus, et relance son industrie plasturgique. Le travail des pierres précieuses est une industrie légère bien développée. Grâce à sa production d'acier, elle est le cœur industriel de l'Oural.

Akhademia

Cet arrondissement de la ville (raïon) est un peu isolé à environ 5 km au sud du centre. Son nom est lié au fait qu'il regroupe divers instituts de l'Académie des sciences de Russie. Pour parvenir à ce raïon il faut franchir l'autoroute périphérique et traverser un bois de sapins et de bouleaux. L'accès à cet arrondissement isolé était strictement contrôlé pour des raisons de sécurité, durant l'époque soviétique. Un très vaste projet d'extension de la ville y a été décidé. Ses promoteurs, le gouvernement local et le groupe pétrolier et d'aluminium Renova, veulent en faire un exemple tant architectural qu'environnemental dans une région durement touchée par des pollutions industrielles et militaires. Cette extension devrait s'étendre sur 1 200 ha et accueillir 350 000 habitants.

Promotion immobilière

Hôtel Hyatt

En février 2009, après trois ans de travaux l'agence parisienne Valode&Pistre et le groupe français Bouygues ont terminé la construction de l'hôtel Hyatt d'Ekaterinbourg. Haut de 85 m, il s'agit du premier bâtiment achevé d'EkatCity, nouveau quartier au cœur de la capitale de l'Oural qui comprendra quatre tours dont une de 400 m. L'établissement offre une surface de 35 000 m2. Drapées derrière une façade convexe entièrement vitrée, référence selon Jean Pistreaux concours de sculptures de glace très populaire dans cette région, les 300 chambres donnent toutes sur la rivière Isset ou sur la cathédrale. Pour éviter l'effet "paroi froide" une succession de trois lames de verre entre lesquelles est pulsé de l'air chaud a été posée niveau par niveau.

Enseignement

la ville abrite de nombreux établissements d'enseignement secondaire et universitaire, dont la fameuse université des Mines de l'Oural, fondée en 1914.

Culture

La ville est un centre culturel important pour la région de l'Oural ainsi que pour la Russie. Elle possède notamment de nombreuses universités, un conservatoire, une Alliance française, et des instituts dans les domaines polytechniques, miniers (dont la fameuse université des Mines de l'Oural), forestiers, agricoles, de droit, de médecine et d'enseignement. La branche de l'Oural de l'Académie des sciences, avec plus de 70 instituts ainsi que de nombreux autres établissements de recherche scientifique y sont installés.

Le patrimoine culturel comprend de nombreux musées et théâtres. Le musée géologique de l'Oural présente tout sorte de roches de la région. L'Opéra a été construit quelques années après le Bolchoï de Moscou en utilisant pour sa partie technique les mêmes plans améliorés. La Philharmonie accueille un grand orchestre et sa chorale de 80 choristes. Cet orchestre philharmonique international a été classé par les instances fédérales comme étant, par sa qualité, le deuxième de Russie. Il a participé à Paris à l'inauguration de la salle Pleyel rénovée, et il se produit dans le monde entier.

Jumelages

La ville est jumelée avec :

Описание: Drapeau de l'AlgérieAnnaba (Algérie) depuis le 14 août 2009

RUS FRA

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
����������� ��� �� ������
 
���������-�������� ������� �����