Fédération de Russie

Nom officiel: Fédération de Russie

Capitale: Moscou

Langue: russe

Religion: orthodoxie

Monnaie: rouble

 

Chef de l’Etat:

Président de la Fédération de Russie, élu au suffrage universel direct pour 6 ans  

Chef du Gouvernement:

Premier-ministre, nommé par le Président de la Fédération

Législatif:

Assemblée fédérale composée

du Conseil de la Fédération (178 conseillers, élus au suffrage universel pour 5 ans)

et

de la Douma d’Etat (450 députés, élus au suffrage universel pour 5 ans)

Histoire

A partir du V-ème s. apr. J.-C., des tribus slaves s’installent sur le Dniepr. Elles entrent en contact avec les Varégues scandinaves, mi-pillards mi-marchands, qui vont en IX-ème siècle, fonder des principautés dont les chefs sont semi-légendaires (Askold à Kiev, Riourik à Novgorod).

- 882: Oleg le Sage unifie les terres russes autour de Kiev. L’Etat Kiévien, qui dure jusqu’au 1240, contrôle le commerce de la Baltique à la mer Noire. La pénétration du christianisme y est suivie à l’époque de Vladimir 1-er en 988.

- 1019-1054: sous le règne de Iaroslav le Sage, la Russie développe une civilisation urbaine influencée par Byzance.

- 1169: un second Etat russe est fondé dans le Nord-Est (région de Vladimir-Souzdal).

- 1238-1240: les tataro-mongols ont conquéri presque tout le pays sauf les régions du Nord.

- 1242: le grand-prince de Novgorod, Alexandre Nevski élimine la menace germanique en battant les chevaliers Porte-Glaive. Tandis que le commerce de Novgorod qui passe sous le contrôle des marchands de la Hanse s’affirme progressivement la prééminence de Moscou, qui devient capitale politique et religieuse.

- 1380: Dimitri Donskoy (1362-1389) se dresse contre les Mongols et les bat à Koulikovo. Cette victoire n’est pas décisive mais l’affranchissement de la Moscovie va être facilité par le déclin de la Horde d’Or. A cette période Ivan le III se fait reconnaître «souverain de toutes la Russie» et, mettant au profit la chute de Constantinopole (1453), proclame Moscou héritière de celle-ci et, donc, «troisième Rome».

- 1533-1584: Ivan IV le Terrible, qui prend le titre de Tsar, essaie de moderniser la pays et recourt à la terreur. Il lutte contre la noblesse traditionnelle (les boyards) au profit d’une aristocratie de fonctionnaires, et entreprend de fixer les paysans à la terre en leur interdisant de se déplacer (1581). Il reconquért sur les Tatars la vallée de la Volga (Kazan, Astrakhan) et lance la conquête de la Sibérie.

- 1613: une assemblée nationale (Zemski Sobor) dénoue la crise en élisant Michel III Romanov. Ses successeurs luttent contre leurs puissants voisins (Pologne, Suède) et affrontent révoltes paysannes et troubles religieux.

- 1682-1725: Pierre le Grand mène de façon autoritaire une politique des réformes inspirée de l’Occident. Il renforce son pouvoir, réorganise l’armée, fonde Saint-Petersbourg et crée l’Empire russe (1721).

- 1741-1762: sous le règne d’Elisabeth (fille de Pierre le Grand), la Russie, alliée de la France et de l’Autriche pendant la guerre de Sept Ans, bat Frédéric de Prusse.

- 1762-1796: Catherine II, après avoir éliminé son mari, Pierre III, régne en despote éclairé. Liée aux philosophes, la «Grande Catherine» réalise des réformes qui visent essentiellement au renforcement du pouvoir impérial et favorisent le développement économique. S’appuyant sur la noblesse, elle renforce le servage, ce qui provoque des révoltes. Enfin elle agrandit la Russie aux dépens de l’Empire Ottoman (1768-1792) et de la Pologne (partages de 1772, 1793 et 1795).

- 1796-1815: la Russie joue un rôle actif en Europe.

Paul 1-er (1796-1801) participe aux coalitions contre la France Napoléonienne puis s’oppose à l’Angleterre, et la guerre de Crimée est un échec pour la Russie.

- 1885-1881: Alexandre II modernise son empire: il abolit le servage (1861), crée des assemblées élues, les «zemstva», et réforme la justice. Il aide les peuples des Balkans à se libérer des Turcs et commence la conquête de l’Asie centrale. Ses réformes sont jugées insuffisantes et les libéraux se tournent vers l’action révolutionnaire. Le Tsar est assasiné.

- 1894-1917: Nicolas II poursuit la politique de réaction autocratique, mais les oppositions s’amplifient (particulièrement parmi les ouvriers, influencés par le marxisme). La défaite militaire contre le Japon favorise la révolution de 1905. La participation de la Russie à la Première Guerre mondiale et les difficultés qui en découlent accroissent le mécontentement.

- 1917: la révolution de février abat le tsarisme; la Révolution d’Octobre donne le pouvoir aux bolcheviks.

- 1918-1920: la nouveau régime se défend contre les armées blanches dirigées par Denikine, Koltchak, Ioudenitch et Wrangel. Il reconnaît l’indépendance de la Finlande, de la Pologne et des pays Baltes. La République socialiste fédérative soviétique de Russie (R.S.F.S.R.), crée en 1918, organise sur son territoire des républiques ou régions autonomes en Crimée, au Caucase du Nord, dans l’Oural et en Asie centrale.

- 1922: la R.S.F.S.R. adhère à l’U.R.S.S. la Russie joue un rôle fédérateur dans l’Union soviétique à l’égard des républiques périphériques (14 depuis la Seconde Guerre mondiale), dans lesquelles l’emploi de la langue russe et l’établissement des Russes sont considérés comme les vecteurs de la consolidation des valeurs soviétiques.

- 1941-1945: l’URSS est agressée par l’Allemagne nazie et joue le rôle décisif dans sa defaite. L’URSS a perdu 27 millions de personnes pendant la deuxième guerre mondiale.

- Après 1985, les aspirations à la démocratie se développent rapidement, entraînant une rupture avec le système soviétique.

- 1990: le Soviet suprême issu des premières élections républicaines libres élit Boris Eltsine à sa présidence.

- 1991: Eltsine, élu président de la République de Russie, s’oppose au putsch contre Gorbatchev (août).

- 2000 - V.Poutine devient le Chef d’Etat.

- 2008 - D.Medvedev devient le Chef d’Etat.

- 2012 - V.Poutine devient le Chef d’Etat.

 

RUS FRA

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
����������� ��� �� ������
 
���������-�������� ������� �����